Le président Thiriez veut la vidéo

Frédéric Thiriez, le président de la Ligue de football professionnel (LFP), estime que l’arbitrage ne peut plus se passer de la vidéo. Prenant le contre-pied de la FIFA et de l’UEFA, le dirigeant français a expliqué son point de vue dans les colonnes de L’Equipe

«On n’a pas le droit de laisser l’arbitre seul face à la vindicte générale, a expliqué Frédéric Thiriez , avant d’ajouter que «de nombreux sports utilisent la vidéo». «Il n’y a aucune raison sérieuse que le football reste à l’écart et à la traîne à ce point-là. La fatalité de l’erreur d’arbitrage ne fait pas partie du jeu, ce n’est pas vrai, tout comme l’erreur judiciaire ne fait pas partie de la justice», a-t-il poursuivi avant de préciser le fond de sa pensée. «Il ne s’agit pas de généraliser la vidéo à tout le terrain (…) mais pour des cas précis et objectifs : le ballon a-t-il franchi ou non la ligne ? La faute a-t-elle été commise dans la surface ou en dehors ? Le but a-t-il été marqué de la main ou non ? On éliminerait au moins 30% des erreurs». Le débat est lancé.