Arles-Avignon : A Paris, Salerno a vu des danseuses

Quand il parle dans la presse, Marcel Salerno, le président d’Arles-Avignon, n’y va pas avec le dos de la cuillère. Au Parc des Princes, où son équipe s’est inclinée samedi soir (0-4), il n’a pas vu des joueurs de football mais des « danseuses« . Et ce n’est pas tout. « Avec les moins de 19 ans, on n’aurait pas été plus minables, a déclaré Salerno dans les colonnes de L’Equipe. C’est dur. Et j’espère que Kombouaré ne va pas utiliser ce match comme une référence car il a joué contre des quilles. En fin de saison, face à un PSG qui joue le titre, ça nous aurait valu une enquête pour match vendu ! »Rien que ça…