Euro 2012, 1/4 finale: Prono Allemagne-Grèce du 22/06 à 20h45

Cette rencontre entre l’Allemagne et la Grèce est sur le papier l’affiche la plus déséquilibrée des 4 quarts de finale proposés.

L’Allemagne fait partie des favoris au sacre final et a la voie royale pour atteindre la finale de cet Euro, évitant l’Espagne en 1/4 et en 1/2. La 2ème nation mondiale (derrière l’Espagne) a bien maîtrisé ses matchs de poule puisqu’elle a réalisé un sans faute avec 3 succès devant le Portugal (1-0, but de Mario Gomez), contre les Pays-Bas (2-1, doublé de Mario Gomez) et face au Danemark (2-1, buts de Lukas Podolski et de Lars Bender).

La Mannschaft affiche la 2ème meilleure attaque des 4 groupes avec 5 buts inscrits, soit 1 de moins que l’Espagne, ainsi que la 2ème meilleur de la phase de poule avec 2 buts encaissés seulement, soit 1 de plus que la Roja.

La Grèce est, à ce stade de la compétition, la surprise de cet Euro. Alors que l’on attendait la Russie et la Pologne, le pays hôte, voilà que la sélection de Fernando Santos a bousculé la hiérarchie. Après un début de tournoi hésitant avec 1 nul face à la Pologne (1-1) et 1 défaite contre la République Tchèque (1-2), la Grèce s’est imposé face à la Russie (1-0) dans un match décisif alors qu’un résultat nul assurait aux russes une place en 1/4 de finale. C’est le milieu de terrain du Panathinaikos, Giorgos Karagounis, qui a offert la qualif à son pays.

La Grèce compte 2 buteurs dans cet Euro: Giorgos Karagounis (2 buts) et Dimitris Salpingidis et possède la 11ème meilleure attaque (3 buts) sur les 16 équipes engagées. Au niveau défensif, l’équipe grecque est solide et fait partie des meilleures défenses du tournoi. Elle se classe 4ème avec 3 buts encaissés seulement.

Depuis 2000, l’Allemagne a remporté ses deux rencontres disputées face à la Grèce: 1 succès 2 buts à 0 en Allemagne et une large victoire en Grèce sur le score de 4 buts à 2.

L’Allemagne semble supérieure à la 14ème nation mondiale. Cette Mannschaft version 2012 voudra sûrement imité ses prédécesseurs victorieux de l’Euro en 1972, 1980 et 1996. Une victoire allemande est cotée en ligne à 1,30 chez certains bookmakers.