Pratique du foot : pensez à vous assurer auprès de votre mutuelle

La pratique du foot, si elle ne s’inscrit pas dans le domaine des sports extrêmes, n’en est pas moins dangereuse, et ce sport est l’un de ceux qui génèrent le plus de blessures.07

En effet l’interdiction pour 10 des joueurs d’utiliser leurs mains conduit à des positions très inhabituelles pour l’être humain, pouvant être particulièrement néfastes pour les articulations. 

C’est pourquoi dans ce sport plus que dans tous les autres, une bonne mutuelle est indispensable.

Vous pouvez d’ores et déjà vous renseigner sur la mutuelle MAAF.

 

Les blessures les plus communes

La pratique du foot peut engendrer des blessures assez spectaculaires. Tout le monde a encore en tête la fracture de Djibril Cissé lors du match France-Chine en 2006 à Saint-Étienne.

Pour éviter les risques, l’une des meilleurs solutions consiste à faire de la préparation physique. Sinon, vous pouvez revoir les blessures les plus fréquentes que peut engendrer la pratique du football :

La rupture du ligament croisé

C’est la hantise du sportif. Particulièrement récurrente au football ou les tacles et les changements de direction imprévu sont légion, cette blessure appelle un traitement médical lourd.

Pour les non-professionnels, il est parfois possible de se contenter d’un traitement orthopédique. Mais si le genou se dérobe trop souvent ou qu’on souhaite reprendre une pratique professionnelle, il est souvent nécessaire de subir une opération, visant à greffer un nouveau ligament.

Heureusement, si c’est l’un des accidents les plus violents, il est assez rare.

L’entorse de la cheville

Celle-ci est en revanche une blessure due à la pratique du foot que votre mutuelle aura sans doute besoin de rembourser un jour ou l’autre.

C’est en fait le ligament externe qui est exposé à de fortes pressions, par exemple lorsque le pied roule sur un ballon ou à cause d’un pied mal ancré dans le sol.

Une attelle est alors nécessaire, qui néanmoins permet la marche et évite ainsi la fonte musculaire.

Traumatisme musculaire

C’est l’une des blessures les plus fréquentes dans la pratique du foot. Elle survient souvent après trente ans, dans le cas de démarrages trop rapides ou violents, ou avec un échauffement insuffisant.

Dans le cas d’une simple élongation, la reprise peut se faire après quelques semaines. En revanche, un claquage nécessite un arrêt de la pratique plus long et une rééducation adaptée.

Le problème de cette blessure, en apparence bénigne, et qu’elle est très récurrente en raison d’une reprise précoce de l’activité.

Fan de foot ? Cliquez-ici pour des idées pour pratiquer chez soi.

Quelle assurance pour la pratique du foot

Il existe plusieurs moyens de se faire rembourser un traitement médical en cas de blessure liée à la pratique du foot :

  • Si vous vous êtes blessé seul, c’est la caisse primaire d’assurance maladie qui prendra partiellement en charge les frais de médicalisation ou d’hospitalisation. Vous aurez la plupart du temps besoin d’avoir recours à une mutuelle pour compléter cette prise en charge.
  • En cas de blessure sur un autre joueur, c’est la responsabilité civile qui est chargé d’assurer les soins du joueur blessé.
  • Enfin, il faut savoir que la plupart des licences sportives proposent une assurance en cas de blessure. Cependant, il faut regarder d’assez près les garanties proposées, qui souvent ne couvrent pas tous les risques.

À noter enfin que si votre accident lié au sport nécessite un arrêt de travail, il vous faut avertir votre employeur dans les 48h.